FORZA VIOLA FC

Affaire des matchs truqués : les ballons étaient pipés

Selon Le Point, plusieurs dirigeants et entraîneurs de Ligue 1, Ligue 2 et FSGT ont été interpellés ce mardi matin dans le cadre d’une vaste affaire de corruption autour de matches de football.

Ces dernières années, le football a été touché de plein fouet par plusieurs affaires de paris suspects sur des matches. Mais les grandes mesures annoncées par les différentes instances pour lutter contre ce fléau n’ont, semble-t-il, pas pour autant effacé la plus banale des corruptions. Le service central des courses et jeux de la Direction centrale de la police s’est en effet saisi d’une affaire de «corruption active et passive dans le cadre de manifestations sportives» autour du cas du Nîmes Olympique et du Forza Viola FC. Selon Le Point, plusieurs interpellations auraient ainsi eu lieu ce mardi matin à Nîmes, Angers, Caen, Toulouse et Dijon. Le Parisien annonce pour sa part que le CA Bastia, Mecaprotec, le FC Lola et Créteil sont aussi dans le collimateur. Le président du Stade Malherbe Jean-François Fortin, ainsi a priori qu'un autre membre administratif du club seraient entre les mains de la police pour s’expliquer. Idem côté Nîmes avec Jean-Marc Conrad, placé en garde à vue ce matin.


Ce fléau ne s'applique pas uniquement au monde professionnel car les enquêteurs ont déclarés surveiller les agissements d'un club amateur évoluant en FSGT.

En effet le Forza Viola FC et son président sont dans le collimateur de la justice. Tout a commencé par le signalement de la LNPSR (Ligue Nationale de Paris Sportif Roumaines) pour avoir enregistré de grosses sommes d'argent sur un but de l'attaquant Romain C. (originaire de Roumanie) qui n'avait pas inscrit le moindre but depuis son arrivée au club en 1895. Le plus étrange est que cette situation s'est répétée une semaine plus tard pour le match de coupe de France contre l'équipe de Mecaprotec qui, sur le papier, est bien supérieure au FVFC. Bilan : une victoire et un but du Roumain... Affaire qui rappelle étrangement celle du Handball.


Les soupçons d'une gestion douteuse ne s’arrêtent pas là car en effet d'autres situations étranges sont apparues cette saison. Tout le monde du foot a été étonné par la qualité du recrutement 2014-15 sans que cela ne coûte rien ou presque : "quelques bières" a déclaré Mr C. aux enquêteurs. Bières ou dessous de table...


Un joueur de ce club qui veut garder l'anonymat (nous l'appellerons FG) nous a contacté pour confirmer qu'il se passait des choses pas très claires au niveau de la comptabilité. Il indique avoir voulu en parler à son président mais celui-ci se sentant agressé, a trouvé plus simple de l'exclure du groupe pour lui faire comprendre que le mieux pour tout le monde était de se contenter de jouer.


Dernière situation à éclaircir, le match très contesté dans le monde du foot LOLA-FVFC qui s'est disputé hier a vu la victoire du Forza Viola qui jouait à domicile vu que le président Mr C., par son emprise sur les décideurs de cette fédération a réussi à faire changer le lieu du match, initialement prévu à Labège.

Nous ne parlerons pas du penalty manqué qui est passé si loin du cadre que le ballon a dévié un satellite de sa trajectoire! Certainement encore un nouvel arrangement mafieux.


Au niveau du terrain, beaucoup de zones d'ombres sont aussi à éclaircir, nous noterons que sur la feuille de match sont absents Kevin H. (mal au genou alors que tout le monde sait qu'à son âge, 49 ans, il n'a plus de sensibilité aux articulations) et le président joueur, Mr C. prétextant un nez qui coule… nez qui coule ou argent liquide à déplacer car au vu de la prestation du gardien adverse, cela ne nous étonnerait pas qu'il ait été lui aussi acheté par cet homme sans scrupule.


En approfondissant leurs recherches, les enquêteurs auraient mis en avant que lors de la saison 2013-14, 7 matchs auraient été gagnés sur tapis vert, permettant ainsi au Forza Viola FC de se maintenir assez facilement en division Honneur de FSGT. Personne n'est dupe...


Affaire à suivre!

 

Nouveau rebondissement dans l’affaire Forza Viola FC !!

Selon France football, le jeune latéral du Forza Viola que nous appellerons "DL" pourrait aussi être impliqué dans une affaire de corruption d'arbitre.


En effet alors même qu'il s'agissait de l'arbitre du club adverse, ce dernier n'a pas osé lui sortir le moindre carton jaune pour un tacle sur l'ailier droit de Lola qui méritait sans doute 6 mois de suspension tant la deuxième jambe s'était envolée sur la glissade, oui envolée car à ce niveau-là on ne parle plus de pied simplement décollé.


Les vidéos de sécurité du stadium montre que le jeune DL a corrompu l'arbitre et qui plus est en nature dans son vestiaire au moment de remplir la feuille de match en lui adressant plusieurs coup de boules, geste Brandaoesque sans pour autant être interpellé.


Affaire à suivre!